Diversité en Glamping : Apprivoisé le plein air | Glampsource

Glampsource

diversité en glamping

La diversité en glamping

Promouvoir la diversité
en glamping et en plein air

Par Ariel Bélanger

Le 21 mai dernier marquait la journée mondiale de la diversité culturelle. En tant que passionnés de glamping, d’agrotourisme et d’activités locales, nous sommes constamment exposés à la diversité entre les belles régions que nous découvrons et nous pouvons être fiers de nous intéresser aux différentes cultures, à l’histoire des autres et à la richesse des connections que nos découvertes nous amènent. C’est pourquoi nous avons collaboré avec Mary Soueidan pour approfondir le sujet de la diversité en glamping et en plein air.

Glamping
Crédit photo : @mary.swaydan

Mary est une créatrice de contenu Montréalaise qui rayonne de sa passion du voyage et qui nous partage ses aventures en ville et en nature. Ambassadrice des Filles du Nord, elle écrit des articles de blogue qui conseillent les adeptes de plein air qui sont encore à leurs débuts en tant qu’explorateurs.

C’est d’ailleurs en découvrant la région natale de son mari, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, que Mary a apprivoisé le plein air et le glamping. Elle est aujourd’hui passionnée par ces moments en nature et les découvertes locales qu’elle fait au-delà de sa carrière d’ergothérapeute.

Canoe
Crédit photo : @mary.swaydan

Mary a toujours rêvé de voyages et en tant que fille née à Montréal de parents originaires d’Asie et du Moyen Orient, elle sensibilise aussi sa communauté aux enjeux vécus par les minorités visibles lorsqu’on sort de la grande ville pour aller se ressourcer en région.

La diversité est un sujet qui lui tient énormément à cœur et dans le cadre de la journée mondiale de la diversité culturelle de vendredi dernier, elle nous a partagé ses conseils d’amie pour être sensibilisé à la diversité en région.

« J’ai ressenti cet inconfort en visitant des régions à l’extérieur de Montréal lorsque je commençais à randonner avec mon mari québécois, il y a environ 5 ans maintenant. C’était des micro-gestes qui ont fait toute la différence pour moi […] Ces gestes peuvent être imperceptibles pour certains, mais blessants pour quelqu’un qui les remarque. »

On t’explique comment tu peux appliquer ses conseils pour être plus inclusif lors de tes prochaines vacances en glamping.

1 - Salue ou souris à tout le monde sans assumer qu’ils ne parlent pas français

Randonnée
Crédit photo : @mary.swaydan

Quand on s’éloigne de sa cabane dans le bois, de son mini-chalet ou de sa yourte pour aller marcher dans les sentiers, on croise souvent le chemin d’autres amateurs de plein air.

C’est un petit moment court mais qui ensoleille notre journée encore plus, car non seulement on connecte avec la nature, mais aussi avec les humains qui partagent la même passion que nous.

Un « bonjour », un sourire ou encore un simple hochement de tête peut suffire comme signe de politesse à tout randonneur ou touriste que tu croises sur ton chemin, sans exception!

« J’aimerais que les gens se rappellent de ceci: il se peut que vous croisiez quelqu’un sur votre chemin qui n’a jamais randonné ou visité votre région; saluez les et offrez-leur un sourire pour les encourager lors de leurs explorations pour qu’ils en gardent de bons souvenirs.

Un geste tout simple, mais efficace! Les petites choses font toute la différence – il suffit de les mettre en action. »

2 - Regarde chaque personne comme un ami profitant de la nature, comme toi

Microbrasserie Coaticook
Crédit photo : Microbrasserie Coaticook

Lorsque tu profiteras du spa, d’une microbrasserie, d’une belle terrasse ou de la plage, n’oublie pas que si d’autres personnes, profitent de ces lieux de diversité en glamping, ils sont aussi là pour les mêmes raisons que toi : se ressourcer, respirer, se détendre, décrocher. La nature est une grande famille où tout le monde est égal.

« Cet enjeu est important pour moi puisque tout le monde a droit à la même chose: le respect des autres, peu importe notre ethnicité ou de quoi nous avons l’air. Plus que jamais, les gens se ressourcent dehors et y trouvent un havre de paix en sortant de la ville; je crois que la nature devrait être accessible pour tous et rester un endroit où il n’y a pas de jugement. »

3 - Encourage les gens qui essaient une nouvelle activité sans les juger

Paddleboard
Crédit photo : @mary.swaydan

Te souviens-tu de la première fois où tu as gravi un sommet? Où tu t’es levé sur un paddleboard? Où tu es monté à vélo? De beaux moments, n’est-ce pas? Tu n’avais sûrement pas le même niveau de gracieuseté qu’aujourd’hui… ou peut-être que oui, si tu es un grand sportif! Peu importe ton niveau, souviens-toi de tes “premières fois” lorsque tu verras quelqu’un essayer une nouvelle activité.

4 - Pose directement la question à quelqu’un si tu es curieux sur ses origines

Glamping
Crédit photo : @mary.swaydan

Voyager et découvrir de nouveaux endroits nous amène tellement de belles rencontres et de belles conversations. On peut y faire de belles découvertes humaines aussi lorsqu’on s’intéresse à l’autre (aussi belles que les paysages qu’on y admire!). 

5 - Reste respectueux dans tes interactions avec les autres

Bronzage
Crédit photo : @mary.swaydan

Parce qu’avec la belle chaleur d’été et le temps passé à l’extérieur, le soleil nous donne tous un petit teint naturel, et que tu sois de ceux qui gardent un teint de lait ou de ceux qui grillent comme un petit crabe, restons respectueux quand il est question de la couleur de la peau. 

6 - Abonne-toi à des gens de différentes origines sur tes réseaux sociaux

Mary Soueidan
Crédit photo : @mary.swaydan

Es-tu aussi de ceux qui, même quand il n’est pas en voyage ou en plein air; pense, parle et rêve de plein air? Nous aussi!

Et le meilleur moyen de se tenir au courant de ce qui se passe dans le monde de la diversité en glamping et de l’agrotourisme, c’est de suivre des pages et des personnes qui en parlent.

Tu peux rendre l’expérience encore plus agréable en suivant des personnes diversifiées et qui t’amènent du contenu de qualité qui se démarque de ce qu’on a l’habitude de voir.

« Je crois que la conversation est la clé. Parlez à vos amis ou vos connaissances de diverses origines pour comprendre les enjeux qu’ils ont vécus ou qu’ils continuent de vivre. Si vous n’avez pas d’amis issus d’une minorité visible, essayez d’écouter des balados ou vidéos qui peuvent vous éclaircir sur certains points de vues que vous n’aurez jamais connus auparavant. »

Voici quelques comptes plein air que Mary te conseille de suivre pour voir plus de diversité sur ton Instagram:

 

@unlikelyhikers
@melaninbasecamp
@colourthetrails
@lilyonthemove

 

Et toi, qui sont les gens qui t’inspirent?
Si le sujet du plein air t’intéresse, n’hésite pas à visiter notre section blogue!

Publier un commentaire