DÉFIER

DÉPASSEZ-VOUS!

Les Laurentides : grandioses!

Dans le magnifique village-relais de Labelle, au site d’hébergement insolite Kayak et Cabana, on s’offre une formidable excursion en rivière, dans un environnement à couper le souffle. Puis on plonge dans l’expérience glamping!

Le terrain est d’une telle beauté! Il faut découvrir cette portion calme et sauvage de la rivière Rouge, sur laquelle on peut faire du canot, du kayak ou du SUP (planche à pagaies). Et quand on a bien dépensé toute notre énergie, notre refuge nous attend.

On peut opter pour la Cabana, qui se marie à merveille avec la nature, avec son design minimaliste et confortable. Les wagons des bergers sont douillets, intimes, et incitent à la détente. Chacun est unique, et possède son propre bâton du berger! Quel que soit notre choix, on plonge dans un espace-temps où tout n’est que répit, dépaysement et retour aux sources.

Immense besoin de décrocher

En 2007, Richard et Marion ont ouvert Kayak Café, dans le village de Labelle. À l’époque, ce restaurant avec terrasse proposait des excursions sur l’eau. Celles-ci ont toujours fait partie de l’ADN du projet. Le temps a fait son œuvre, la situation a évolué, et en 2014, le couple faisait l’acquisition d’un terrain qu’il convoitait depuis plusieurs années. L’endroit était parfait pour poursuivre les expéditions sur la rivière Rouge, mais l’endroit était si beau, si paisible, il leur a sans doute montré la voie : s’éloignant de la restauration, ils offriraient désormais l’hébergement!

La clientèle répond présente. Les gens cherchent à se déconnecter du quotidien, à renouer avec leur nature profonde. On se retrouve quand on quitte un peu l’écran et qu’on choisit l’aventure.

Se laisser prendre au jeu… encore!

Anecdote : l’hiver, quand Richard se rend dans un de ses refuges, pour faire un feu avant l’arrivée de nouveaux invités, il finit toujours par rester un peu plus longtemps que prévu, « parce que c’est facile de se laisser prendre au jeu et de s’abandonner dans la contemplation d’un feu… »

PARTAGER

Marjolaine Quintal / 9 mars 2020

Share on facebook
Share on linkedin